e

DÉRAISONNABLE

Texte de DENIS LACHAUD

Mise en scène par CATHERINE SCHAUB

Avec FLORENCE CABARET

SYNOPSIS

Après La Magie lente, Denis Lachaud brise les tabous de la bipolarité avec une étonnante et jubilatoire lucidité.

Un soir, alors qu’elle joue Marie Tudor, Florence disparait. La police la retrouve au bout de 48 heures : elle est devenue Marie Tudor dans les rues de Paris.

Commence alors un long parcours pour cette comédienne qui ne met plus de frontières entre le JE et le JEU.

DISTRIBUTION

Auteur : Denis LACHAUD

Metteur en scène : Catherine SCHAUB

Assistante à la mise en scène : Agnès HAREL

Avec : Florence CABARET

Lumières : Thierry MORIN

Univers sonore : Aldo GILBERT

Création du visuel : Anne CARBARBAYE

PRODUCTION

Compagnie LES PRODUCTIONS DU SILLON

Directrice de production : Agnès HAREL

Coproduction : 42 PRODUCTION

Soutiens : La Région Ile de France, La ville du Chesnay-Rocquencourt,

Le théâtre de Sens, Déjàprod

CONTACT

Agnès HAREL | contact@42-production.com

Revue de presse

La Terrasse – Agnès Santi – 12 juillet 2022

« Une création bouleversante. »

« Impressionnante, Florence Cabaret porte et incarne le récit de son parcours de comédienne, diagnostiquée bipolaire à l’âge de 39 ans.

Elle fait siens les mots de Denis Lachaud écrits pour elle à la demande de la metteure en scène Catherine Schaub. Une création bouleversante. »

Le dauphiné libéré – Emmanuelle Mouillon – 06 juillet 2022

« À la lisière des larmes et du rire la comédienne offre un témoignage poignant des troubles de la bipolarité. »

« Le « je » et le « jeu » se côtoient vertigineusement. Folie, lucidité, cri, silence, questionnements, Florence Cabaret fait résonner un texte à plusieurs voix avec une sensibilité à fleur de peau. Les flots de pensées, l’embrasement émotionnel, les dérèglements comportementaux, les bons et mauvais diagnostics et soins, sont mis en relief par une mise en scène épurée qui donne un second souffle à Florence Cabaret. »

Vivantmag – Myriam Chazalon – 06 juillet 2022

« Florence Cabaret est magistrale dans cette interprétation ou elle passe du rire aux larmes, de l’état dépressif à la colère en un quart de seconde, surprenant un spectateur qui passe lui-même du rire à la culpabilité d’avoir ri, lui rendant un peu plus familiers et compréhensibles les effets dévastateurs de la bipolarité. »

La Provence – Angèle Luccioni – 25 juillet 2022

« Déraisonnable, un témoignage poignant, courageux et utile »

« Voilà tout de même un cas de figure extraordinaire : le « je » qu’emploie Florence représente sa personne souffrante mais ce « je », c’est aussi un reflet d’elle-même vue aussi par d’autres et c’est encore un « je » prononcé sur scène, donc qui entre dans le « jeu » de la comédienne qu’elle a été et qu’elle redevient sous nos yeux. « 

Calendrier

DateLieuVille
26/11/2022Théâtre du CentreCOLOMIERS (31)
6/10/2022APSHMONTPELLIER (32)
Du 7 au 26 juillet 2022Théâtre Athéphile - Avignon OFFAVIGNON (84)
14/06/2022Création Théâtre ArthéphileAVIGNON (84)